Le pôle en bref

Le Pôle de recherche national (PRN) en sciences affectives

Les sciences affectives : une discipline en émergence

Il a souvent été considéré que notre comportement résulte de prise de décisions purement rationnelles. Or, depuis quelques années, le rôle des émotions suscite un intérêt croissant dans les milieux aussi bien scientifique que politiques et économiques.

Ainsi, de nos jours, de nombreuses disciplines étudient les voies par lesquelles les affects et les émotions influencent le comportement et la prise de décision s’engageant ainsi dans une véritable « Révolution affective ». Cette dernière contrecarre ainsi une focalisation, souvent exclusive, sur les choix logiques pour expliquer les actions humaines. Domaine de prédilection des psychologues, neuroscientifiques, psychiatres et philosophes, l’étude des émotions intéresse aujourd’hui également les historiens, les anthropologues, les économistes, les juristes et les informaticiens.

Qui sommes-nous ?

Un des 28 Pôles de recherches nationaux en Suisse financé par la Confédération helvétique et administré par le Fonds National Suisse de la recherche scientifique (www.snf.ch). L’université de Genève est l’institution d’accueil du PRN Sciences Affectives qui est dirigé par le psychologue David Sander.

Le PRN Sciences Affectives est le premier centre de recherche au monde dédié à l'étude interdisciplinaire des émotions et de leurs effets sur le comportement humain et la société. Il est constitué de treize groupes de recherche, regroupant une centaine de chercheurs, et associe des membres de quatre universités suisses (Berne, Neuchâtel, Fribourg, Zürich).

Les axes de recherche du PRN Sciences Affectives

Les questions de recherche traitées par les chercheurs du PRN Sciences Affectives relèvent de trois axes majeurs :

Comment nos émotions sont-elles déclenchées?

  • Le rôle des structures cérébrales, les prédispositions individuelles, l’évaluation, par l’individu, de l’événement émotionnel;
  • L’expression des réponses émotionnelles et des tendances à l’action;
  • La communication émotionnelle.

Comment contrôlons-nous nos émotions ?

  • Le contrôle des réactions corporelles et des sentiments par les normes sociales et les relations interpersonnelles;
  • La capacité de gérer les émotions afin d’éviter le stress et l’épuisement psychologique;
  • Les facteurs de risque pour différents troubles affectifs tels que l’anxiété ou la dépression.

Comment les émotions influencent-elles les relations interpersonnelles et les interactions sociales ?

  • L’émotion au sein des relations professionnelles et familiales, des groupes sociaux et de la société dans son ensemble;
  • Le rôle des normes sociales et des valeurs dans la réponse émotionnelle et dans son contrôle;
  • Le rôle de la honte dans la socialisation;
  • Les effets des changements économiques et sociopolitiques sur les expériences affectives et de bien-être.

La formation

Le PRN Sciences Affectives vise à former la nouvelle génération de chercheurs au travers d’un programme ambitieux de formations doctorale et post-doctorale en mettant l’accent sur les capacités et les valeurs de la recherche interdisciplinaire (http://www.affective-sciences.org/en/home/education/training-activities).

Echange avec la société : le transfert de connaissances

Finalement, le PRN Sciences Affectives développe régulièrement des partenariats de recherche avec les secteurs publics et privés portant sur l’impact des émotions dont, par exemple, dans les domaines de la politique sociale, de la santé, des ressources humaines, de l’art et du comportement des consommateurs (http://www.affective-sciences.org/en/home/partnerships).

NCCR Affective Sciences Final Report

top